[ salon ] 15e édition des Journées des Plantes de Chantilly 12 • 13 • 14 mai 2023, autour du thème : CULTIVER LE BIEN-ÊTRE

Dans le cadre enchanteur du parc du Château de Chantilly, les Journées des Plantes réunissent en mai et octobre jardiniers passionnés ou débutants, esthètes et collectionneurs, habitués et curieux. Ce rendez-vous incontournable rassemble plus de 200 pépiniéristes et exposants parmi les plus prestigieux d’Europe.

publié le Mercredi 07 Decembre 2022

Précédente Suivante

Lieu d’échanges et de découvertes, de présentation des tendances du jardin et de nouvelles plantes, de convivialité aussi, les Journées des Plantes de Chantilly proposent à chaque édition un programme riche et varié : ateliers pratiques, animations, conseils, rencontres, lancements de nouvelles variétés, signatures...

Les jardiniers viennent pour découvrir ce qu’ils ne trouvent pas ailleurs : des plantes étonnantes, confidentielles, inratables, de nouvelles roses, du mobilier de jardin inédit, des produits bio efficaces pour leurs plantes, des outils qui facilitent le travail. Ils y trouvent aussi et surtout les conseils avisés des meilleurs professionnels avec qui ils ont tout loisir d’échanger. C’est également pour eux un moment de convivialité très attendu : beaucoup s’y retrouvent, suite à des échanges sur des blogs, d’autres y vont entre amis ou en famille, certains font connaissance via les associations.

Cultiver le bien-être : tel est le thème qui portera la session printanière 2023 des Journées des Plantes de Chantilly, les 12, 13 et 14 mai.

De nombreuses études ont prouvé que prendre soin de ses plantes impacte positivement notre humeur : 80% des personnes qui jardinent se sentent heureuses dans leur vie, contre 67% pour celles qui ne jardinent pas*. Jardiner libère du stress et fait garder les pieds sur terre. Mais il y a autant de façon de se sentir bien que de jardiniers !

  • Du point de vue santé, on ne compte plus les plantes qui nous font du bien, qui nous soignent, nous soulagent, nous relaxent, nous stimulent.
  • Du point de vue émotionnel, les plantes font appel à nos cinq sens, vecteurs privilégiés du bien-être, et d’une vie plus épanouie. Elles sont donc un facteur de bien-être émotionnel. Une étude réalisée par des chercheurs des Universités de Princeton et du Minnesota, publiée dans la revue Landscape and Urban Planning en 2020, a montré que sur 15 activités de loisirs, le jardinage figurait parmi les cinq premières lorsqu’il s’agissait d’améliorer le bien-être émotionnel. Il avait un effet positif similaire à celui du vélo, de la marche et des sorties au restaurant.
  • Du point de vue psychique, le fait de cultiver ses plantes, d’être obligé de tenir compte du rythme des saisons nous replace dans un temps plus lent que celui imposé par notre rythme de vie hyperactif. Plus concrètement, le jardin est un outil de prévention du burn-out et la jardithérapie est l’un des moyens pouvant être mis en place pour soigner cet épuisement intellectuel.
  • Du point de vue physique, le jardinage est une véritable activité sportive, saine et non agressive pour les muscles et le squelette, qui stimule le système cardiovasculaire. Une séance de plantation d’une heure équivaut par exemple à 1 heure de tennis de table ou 1 heure de vélo à 8-10 km/h.
  • Du point de vue social, c’est un facteur de lien fort. On échange les graines, les plants, les trucs et astuces, pour faire mieux à chaque saison. On partage ses récoltes. On observe d’ailleurs un réel engouement pour les jardins partagés : rien qu’en Île-deFrance, on compte plus de 1 000 jardins collectifs, un nombre en augmentation chaque année.


article par la rédaction

contactez la rédaction

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché brico jardin

copyright© 2023 | Site : JCD.web