[ marques ] Lily’s Kitchen arrive en France

Le marché français de la petfood a un chiffre d’affaires d’1,8 milliard d’euros, ce secteur se porte bien en France. Soit une évolution constante qui propulse l’Hexagone dans le top 5 des marchés mondiaux les plus importants en matière d’alimentation animale. Une aubaine pour la marque éthique de petfood anglaise qui arrive sur le marché français accompagnée par le fonds d’investissement L Capital.

publié le Jeudi 10 Novembre 2016

Précédente Suivante

Essentiellement constitués de déchets transformés en farines animales, trop riches en glucides... La composition réelle des aliments pour chiens et chats reste floue, de plus certains produits ne sont pas toujours en parfaite adéquation avec leurs besoins. En effet, la petfood repose en grande partie sur la valorisation de nos propres déchets. En d’autres termes, les animaux domestiques sont nourris des déchets collatéraux de notre alimentation car cela limite considérablement les pertes pour les industriels. Dans certains cas, l’apport nutritionnel étant faible, les recettes sont complétées par des ajouts d’amidon, pas forcément adaptés au régime de l’animal. Le marché de la petfood voit ainsi émerger une nouvelle alternative résolument qualitative qui propose une gamme d’aliments sains pour chiens et chats et respecte parfaitement les besoins nutritionnels des animaux : Lily’s Kitchen, fondée par Henrietta Morrison

Figure de l’entrepreunariat éthique, Henrietta Morrison

A la tête de sa propre maison d’édition jusqu’en 2006, Henrietta Morrison n’était pas prédestinée à l’univers de la petfood. C’est en découvrant les bienfaits de la nourriture faite maison sur la santé de sa chienne, Lily, qu’elle a décidé de prendre un nouveau tournant dans sa carrière. Deux ans d’étroites collaborations avec des vétérinaires et nutritionnistes auront été nécessaires pour faire naitre Lily’s Kitchen en 2008. 8 ans plus tard, Henrietta Morrison est plus que jamais convaincue de l’importance du bien manger pour améliorer la santé des animaux de compagnie et ainsi accroitre leur durée de vie. Pour cela, toutes les recettes Lily’s Kitchen sont exclusivement composées de produits fraîchement préparés, garantis sans OGM ni farines animales, arômes, colorants ou épaississants artificiels. Et si le bien-être animal est au coeur des préoccupations d’Henrietta Morrison, elle n’hésite pas à s’impliquer dans des œuvres de charité telles que la construction de refuges ou le don de nourriture. En 2015, ce ne sont pas moins de 650 000 repas qui ont ainsi été distribués en Angleterre.

« Avec Lily’s Kitchen, je souhaite avant tout proposer une nouvelle alternative saine pour nos animaux de compagnie. » Henrietta Morrison, fondatrice de Lily’s Kitchen

L’exportation d’une success story Made in UK

Cet engagement responsable sans faille, Henrietta Morrison souhaite également le mettre au service de l’environnement. Utilisation des énergies renouvelables dans le process de fabrication des produits, emballages et sacs biodégradables, rejet en CO2 40% inférieur à la moyenne des industries... Henrietta Morrison a voulu Lily’s Kitchen comme une entreprise modèle et résolument innovante. Si l’aventure a débuté dans la cuisine d’Henrietta avec 3 recettes, ce sont aujourd’hui plus de 60 personnes qui animent Lily’s Kitchen au quotidien et pas moins de 70 recettes qui devraient être commercialisées d’ici la fin de l’année. Vétérinaires, grandes surfaces ou encore boucherie, une première pour la petfood: le réseau de distribution de Lily’s Kitchen en Angleterre compte d’ores et déjà 2000 points de vente. Preuves de son succès, les prix et labels se succèdent : récompensée par le Prix de la Reine pour l’Innovation, Lily’s Kitchen compte parmi les 10 entreprises les plus éthiques au monde. Elue « Entrepreneur de l’année » en 2016, Henrietta Morrison est également un membre actif du mouvement B-Corp*. « Etre la seule entreprise de petfood membre du B-Corp est une grande fierté et une réelle reconnaissance de notre engagement éthique et responsable car nous pensons que les animaux aussi méritent le meilleur », souligne la PDG.

Ambitieuse dans l’âme, Henrietta Morrison souhaite désormais étendre son influence sur de nouveaux marchés européens, notamment en France. « C’est très excitant pour une marque à taille humaine comme Lily’s Kitchen de sortir des frontières britanniques pour investir de nouveaux marchés ». En arrivant sur le marché français de la petfood, Henrietta Morrison souhaite ainsi affirmer les valeurs intrinsèques à la marque - qualité, éthique et transparence – et ce, grâce au soutien de L Capital, fonds d’investissement propriété de LVMH.

“Nous sommes toujours à l’affût d’entreprises dynamiques qui revitalisent des catégories un peu “ternes’’. Lily’s Kitchen est un énorme succès au Royaume-Uni et nous sommes ravis d’être en mesure de les accompagner dans leur développement européen. Nos animaux français aussi méritent de la nourriture de très bonne qualité !’’ Eduardo Velasco, Partner pour L Capital

* La certification « B-Corp » est une norme indépendante exigeant des sociétés qu’elles se conforment à certains standards de durabilité sociale, d’imputabilité, de reporting environnemental et de transparence.



article par la rédaction

contactez la rédaction

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché brico jardin

brico jardin

13e cérémonie des trophées JardinPlus

13e cérémonie des trophées JardinPlus

Cette année encore s’est tenue, pour la 13ème année le Challenge annuel des meilleurs fournisseurs élus par la distribution, organisé par le journal Jardineries. En effet, sans fournisseurs, pas de produits ni de marché. C’est donc la distribution : acheteurs et décisionnaires des centrales des grands types de commerce traitant du jardin (jardineries, Lisas, GSB, GSA et sites Internet) qui à voter afin d’établir un classement, en renvoyant leurs bulletins de vote entre les mois de janvier et mars 2017. La cérémonie de remise des trophées s’est déroulée jeudi 29 juin dernier, sur la péniche Marina de Bercy (Paris) avec, en introduction, une conférence « Expertise marché jardin » animée par Antoine Gachet, directeur de clientèle GFK, avec bilan de la saison 2016 et premiers chiffres 2017 sur les produits pour jardin, l’arrosage, la motoculture et le barbecue. Cet événement organisé par Média & Jardin – Groupe J a réuni l’ensemble de la profession (distributeurs, fournisseurs, interprofession et journalistes), venus nombreux.Cette année encore s’est tenue, pour la 13ème année le Challenge annuel des meilleurs fournisseurs élus par la distribution, organisé par le journal Jardineries. En effet, sans fournisseurs, pas de produits ni de marché. C’est donc la distribution : acheteurs et décisionnaires des centrales des grands types de commerce traitant du jardin (jardineries, Lisas, GSB, GSA et sites Internet) qui à voter afin d’établir un classement, en renvoyant leurs bulletins de vote entre les mois de janvier et mars 2017. La cérémonie de remise des trophées s’est déroulée jeudi 29 juin dernier, sur la péniche Marina de Bercy (Paris) avec, en introduction, une conférence « Expertise marché jardin » animée par Antoine Gachet, directeur de clientèle GFK, avec bilan de la saison 2016 et premiers chiffres 2017 sur les produits pour jardin, l’arrosage, la motoculture et le barbecue. Cet événement organisé par Média & Jardin – Groupe J a réuni l’ensemble de la profession (distributeurs, fournisseurs, interprofession et journalistes), venus nombreux.

Reportages vidéos Brico Jardin

copyright© 2017 | Site : JCD.web