[ marques ] Balance : Les clés Der Kreis pour la réussir !

Encore une fois pour son congrès annuel, Der Kreis a relevé avec brio le défi d’une organisation parfaite ! En toile de fond, le palace Hermitage Barrière de La Baule, en avant-scène, une réunion plénière constructive, en backstage, un salon des fournisseurs animé, à l’entracte, un divertissement marquant et ludique et clou du « spectacle », une soirée inoubliable sur l’une des plus belles baies du monde, où la détente et la convivialité ont été érigées en art de vivre ! Un congrès à l’image de son thème, parfaite « Balance » entre travail et loisirs.

publié le Mardi 25 Juillet 2017

Précédente Suivante

« Nous allons nous adresser à tous les décideurs, à tous ceux qui prennent les décisions ». C’est avec cet extrait d’une citation de George Bernard Show, grand critique provocateur et Prix Nobel de Littérature (1925), que Pascal Larger, co-gérant de Der Kreis France a ouvert la réunion plénière du congrès. Et de poursuivre : « Notre thème 2017 « Balance », veut vous interpeller sur quelles décisions prendre et quelles actions entreprendre pour atteindre le succès. Nous allons vous proposer plusieurs leviers pour y parvenir, entre-autre le digital. » En effet, à chacun de ses congrès le groupement d’achat allemand Der Kreis, prend pour fil conducteur un thème récurrent et cher à son fondateur et Pdg, Ernst-Martin Schaible, pour 2017 : « Balance », qu’il a expliqué à l’auditoire : « Cette devise nous la déployons sur la France mais aussi à toute l’Europe, soit 8 pays et 8 directeurs. Nous sommes tous dans une quête permanente d’harmonie et d’équilibre entre vie professionnelle et vie privée, mais aussi avec soi et les autres. La même règle s’applique entre partenaires commerciaux et clients, et le partage et l’échange sont décisifs pour l’équilibre des entrepreneurs. Aujourd’hui internet tient une place prépondérante unique dans cette communication et offre des opportunités que nous devons exploiter. A nous de l’utiliser à bon escient et avec le bon équilibre, la clé de la réussite est là ! ». Le président est revenu sur le métier de spécialiste cuisine indépendant, où le label qualité du groupement est primordial sur sa cible de clients. Répondre à leurs attentes et réaliser leurs rêves est une priorité, et pour l’évoquer, il est revenu sur une étude menée par la Fondation Der Kreis en Allemagne : « Nous avons réalisé une enquête auprès des jeunes, que nous avons soumise à des étudiants. Leurs recherches ont fait ressortir que ce sont les cuisines familiales, voire campagnardes que veulent ces jeunes. Cette étude a révélé beaucoup de points communs entre la France et l’ensemble de l’Europe. La jeunesse française prône les valeurs familiales, la cuisine y est à l’honneur, l’art de vivre et la tradition. La famille joue un rôle de plus en plus important et elle est revenue le centre de vie, aussi, tous les supports, tous les produits, tous les types de distribution y font référence. » Un constat que Ernst-Martin Schaible ramène au métier de cuisinistes, pour rappeler que le secteur, toujours en progression, attire de plus en plus d’intervenants, d’Amazon à la grande distribution alimentaire… et qu’il faut donc impérativement continuer à se former, afin d’être toujours au goût de la demande et de la tendance.

Un vaste programme et un défi pour Der Kreiss

Voilà maintenant 38 ans que le groupement Der Kreis a été créé et n’a eu de cesse de peaufiner son organisation. Quatre fois par an, l’ensemble des cadres commerciaux de tous les pays se réunissent pour établir les stratégies à mener. La France Der Kreis qui s’est fortement développée, veut continuer à garder cet essor et cet équilibre, comme le rappelle Pascal Larger : « Les décisions que nous prenons sont mise en place pour vous faire progresser. Les dernières en date consistent à l’organisation d’une nouvelle équipe commerciale avec à sa tête Romain Massias, l’ouverture depuis la France au développement en Espagne et au Portugal, et enfin, un nouveau logiciel avec une application qui permet un lien direct entre vous, les adhérents, et la centrale. Vous y retrouvez l’ensemble des informations et de nombreux outils. Notamment le passage en EDI (Electronic Data Interchange) qui a pour but de vous faciliter toutes les démarches administratives. » Pascal Larger est revenu aussi sur la notion d’échanges et la difficulté à savoir qui est le client, rappelant que c’est en étant efficacement ensemble que l’on devient plus fort : « Nous devons surprendre notre clientèle et prendre « nos » décisions. Nous devons voir grand, en cessant d’avoir peur et en cessant de rêver à des solutions magiques. Nous devons arrêter d’être trop perfectionniste, arrêter de tout contrôler… stop à trop de dépendances et au manque de communication. Nous devons entreprendre sainement et le faire savoir. » Suite à cette intervention, Romain Massias est revenu sur le partenariat mis en place par la centrale avec Axa France : « Nous proposons une extension garantie « foyer » de 5 ans, qui s’ajoute aux 2 ans de la garantie constructeur de l’électroménager. Cela inclut l’eau, l’électricité, le gaz et donc l’électroménager (remboursement au prix de la facture sans vétusté), quel que soit la marque et le nombre d’appareils. L’offre au coût unitaire de 159 € (TVA à 9 %) par cuisine, est un argument supplémentaire pour conclure une vente. Un avantage pour les adhérents Der Kreis. »

Varia, la cuisine faite pour les primo-accédants

Présentée en avant-première au Sadecc, Varia et son concept de vente nouvelle version – élaborée depuis le salon -, propose des cuisines à vivre pour les primo-accédants, en leur proposant un parcours client pensé pour eux. Une tablette tactile est associée à des tampons illustrant les modules qui composent une cuisine : meubles, poignées, plan de travail, évier, éléments électroménagers… de tous les fournisseurs, mais aussi un présentoir d’échantillons de matériaux et de leurs coloris. La configuration de l’espace (portes, fenêtres) est elle aussi traitée et en quelques minutes un plan coté et chiffré est automatiquement délivré. « Varia est une enseigne basée sur un concept très performant, mis à la disposition de tous les adhérents, pour une gestion rapide et efficace des expositions. Une fois établie, l’implantation chiffrée part en 30 minutes en EDI départ usine, avec une livraison en moins de 3 semaines et une facturation centralisée. De même, nous avons mis en place pour la relance prospects, du e-mailing associé à une opération marketing forte, avec des lunettes 3D. Le client qui a imaginé sa cuisine sur Varia en magasin et qui n’a pas encore pris sa décision, reçoit par courrier personnalisé avec QR Code, une boite plastique dans laquelle, via son smartphone, il peut visionner la cuisine. Le développement de Varia est prévu sur la France, mais aussi en Espagne et au Portugal. Le concept intègre 6 implantations, aussi dans un magasin de 250 à 350 m3 nous en préconisons 4. »

EcoCuisine

L’enseigne partenaire de Der Kreis, profitait du congrès pour réunir les membres de son réseau. Christian François et son fils Olivier, ont profité de cet évènement pour rappeler la genèse d’EcoCuisine, présenter l’ensemble de l’équipe, la nouvelle structure de la société, désormais domiciliée au Luxembourg et les axes de développement. La dernière partie de la réunion a mis à l’honneur les adhérents, à travers divers témoignages.

En 2003 à Thionville, Christian François et son fils Olivier ont un magasin de cuisine traditionnel qui donne de bons résultats mais avec une offre lourde et complexe. Ils ont alors l’idée de créer un concept de cuisines simples, faciles à vendre, à commander et à servir. Le choix du nom était une évidence pour eux, il devait illustrer le concept et le produit. « Nous avons immédiatement fait le choix d’un seul fabricant exclusif et Nobilia, leader européen, nous a paru le seul capable de livrer du volume dans une qualité optimale et dans des délais respectés. Le 1er EcoCuisine voit donc le jour à Thionville sur 300 m2 et dès la 1ère année il génère un C.A de 2,5 M€ avec 4 personnes pour l’animer. Il sera rapidement réimplanté dans une autre zone du secteur, dans une superficie de 1000 m2, probablement un des plus grands de France. Un autre magasin suivra à Metz, puis à Longwy, ensuite Verdun sur 700 m2. Ces magasins sont alors gérés par notre société Solodiss. En 2013, poussé par Nobilia, l’évolution s’accélère avec le développement d’une licence de marque et en juillet 2015, nous revendons à SEIP (Société Européenne d’Investissements & Promotion) dont nous sommes propriétaires et qui basée au Luxembourg, pour de bonnes raisons… fiscales ! Aujourd’hui EcoCuisine c’est 35 magasins. Nous en ouvrirons 10 d’ici la fin de l’année et nous travaillons à l’ouverture d’une vingtaine entre 2018-2019, notre volonté étant d’atteindre le seuil symbolique de 100 magasin à horizon 2020. Enfin nous avons ouvert un magasin au Portugal, un 2nd prochainement à Porto, et nous avons la volonté de développer la marque dans ce pays », explique Christian François, responsable développent et adhérent EcoCuisine.

CONFIANCE (S)

Il y a deux ans, ce diplômé de la National Academy du FBI, négociateur de longues années au sein du RAID, et Co-fondateur et dirigeant d’ADN Groupe (interventions partout dans le monde pour résoudre des situations complexes de tous types, même les plus critiques), avait fait une conférence « décalée » sur l’agilité collective ». Cette année, il revient avec le thème, Confiance(s), en voici quelques extraits. « La confiance en soi est primordiale, elle est le cœur « nucléaire ». Pour être convainquant, il faut être convaincu ! La confiance en soi s’apprend. Mon travail n’est pas de décider, mais de conseiller […] Il y a toujours beaucoup de choix qui se présentent, en découlent des conflits, qui sont la base de la créativité, mais aussi des incertitudes, des procédures et des réactions réfractaires à tout changement, mais la décision, quelle quel soit, est collective. La connaissance et le savoir, sans entrainement ne servent à rien […] La confiance en soi permet de développer 4 pouvoirs. Le 1er, institutionnel est représenté par votre marque, qui vous donne un pouvoir plus ou moins grand en fonction de sa notoriété. Le 2ème, situationnel, est de savoir faire quelque chose de différent. Le 3ème, le pouvoir personnel, représente l’énergie et la capacité à être en forme (sommeil, nutrition), enfin, le 4ème, le plus important, est le pouvoir relationnel, dont la clé, est l’empathie […] La bienveillance de l’équipe permet d’élever la performance de l’équipe. » Laurent Combalbert a présenté sous forme de schéma la notion de réactivité à travers le binôme : leader de l’équipe et l’équipe : « Le leader de l’équipe a une vision proactive aussi il est nécessaire d’avoir sa confiance et avoir confiance en lui. L’équipe est composée de leaders réactifs qui vont donner le sens pour avancer, de followers proactifs à qui on va donner les instructions. Ils doivent se sentir acteurs. Et de slowers, des réfractaires au changement qu’il faut impliquer […] Les équipes qui réussissent sont celles qui vont plus vite. La confiance dans la mission est challengée par tous ! Enfin, le dernier levier de croissance, est la confiance dans l’histoire, dans celle qui mérite d’être racontée. Elle appartient à ceux qui l’écrivent et pas à ceux qui la racontent. » En conclusion, il n’y a pas de pratique magique, cela n’existe pas. La bonne pratique doit évoluer avec le contexte et le droit à l’erreur, analyser collectivement, permet de s’améliorer !


marque de l'article :
  • Der kreis


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants à la marque :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché cuisine

Reportages vidéos Cuisine

copyright© 2018 | Site : JCD.web