Notre site Web utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience et pour afficher des publicités (le cas échéant). Notre site Web peut également inclure des cookies de tiers tels que Google Adsense, Google Analytics, Youtube. En utilisant le site Web, vous consentez à l'utilisation de cookies. Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité. Veuillez cliquer sur le bouton pour consulter notre politique de confidentialité.

Sur la voie de la notoriété

Le salon du Sadecc qui s’est tenu à Lyon Eurexpo du 12 au 15 avril, a renforcé sa position et prouvé avec cette 4ème édition, l’intérêt croissant des professionnels pour ce seul rendez-vous français c

Le Sadecc 2013 (SAlon professionnel pour le DEveloppement de la Cuisine et des Cuisinistes) nous a proposé une offre qualitative, qui a fait la part belle à l’innovation, la couleur et au dynamisme, autant d’atouts importants pour le développement dans une période économique difficile. Un bilan positif pour ce cru 2013 bien charpenté, qui affiche une nette progression de ses visiteurs: 10.474, soit 11,5% de plus qu’en 2011 avec une répartition pour plus de la moitié de cuisinistes sous enseigne et multimarques et si les poseurs et les artisans restent souvent la grande inconnue, ils sont malgré tout venu à hauteur de 11,8%. Ces professionnels ont pu découvrir les nouveautés et les gammes des 170 enseignes qui exposaient sur 18.000 m². Il est à noter d’ores et déjà
que la 5ème édition du SADECC se déroulera à Lyon-Eurexpo en Avril 2015.
Cette édition a institutionnalisé le rendez-vous des « Trophées du SADECC » dont les nominations avait été confié à un Jury présidé par Sylvie Adigard, journaliste de France Télévisions et Gérard Laizé, Directeur Général du VIA.
Vendredi 12 avril 2013 sur l’espace Conférence du Salon du SADECC s’est tenu la 4ème édition des trophées et en raison de la qualité des candidatures deux « Prix Spéciaux » ont été décernés de façon exceptionnelle:

  • Le « Prix spécial du Jury » en meubles: la marque LEICHT et à sa nouvelle cuisine Xtend+ dont le dispositif d’étagères lumineuses en aluminium rabattables sur simple pression a convaincu pour le caractère novateur de son approche de l’espace.
  • Le « Prix spécial du Jury » en électroménager: la marque SMEG pour son Four LINEA SFP140 SMEG ELITE et son approche intégrée de l’espace cuisine électroménager/évier.

Outre les prix spéciaux, les « Trophées du SADECC 2013-2014 » comportaient 9 catégories. Chacune d’entre elles a donné lieu à la remise d’un trophée:

  • « Trophée Meuble », catégorie Design: la marque ARREDO 3 pour l’association particulièrement réussie des matières (mélaminé et laque). Celle-ci valorise de manière remarquable les partis-pris design du modèle.
  • « Trophée Meuble », catégorie Innovation: la marque ARRITAL pour sa cuisine AK 04 dont les façades en Paperstone (nouveau matériau entièrement recyclable) conjuguent praticité, innovation, respect de l’environnement et design.
  • « Trophée de l’Appareil Electroménager », catégorie Design: la marque GAGGENAU pour ses nouveaux fours Série 200 à fleur de meuble. Parfaitement encastrés, imaginés et présentés dans des coloris et de matériaux extrêmement représentatifs d’une certaine rigueur contemporaine, ils offrent des possibilités esthétiques valorisantes pour de nombreux types de cuisine.
  • « Trophée de l’Appareil Electroménager », catégorie Innovation: la marque FALMEC pour son système d’ionisation breveté E. ION® intégré à sa hotte MARILYN. La performance du système d’aspiration qui élimine toutes les odeurs et assainit l’air représente une avancée incontestable en la matière.
  • « Trophée catégorie Plans de Travail et crédences »: la marque TACTEA du groupe Roches et Pierres pour son plan de travail à commande sensitive. Le jury salue particulièrement le côté novateur de la démarche technologique.
  • « Trophée catégorie éviers et Robinetterie »: la marque Econ’o pour son système de robinetterie START AND FLOW. Reliant par capteurs le robinet au meuble de toilette, celui-ci permet d’ouvrir et de couper l’écoulement de l’eau du robinet par un simple appui du genou sur les portes.
  • « Trophée catégorie Fournisseurs de l’Industrie »: la marque BLUM dans cette catégorie qui remporte le Trophée pour son système LEGRABOX. C’est son approche du mouvement et une prise en compte particulièrement innovante de l’ergonomie dans les systèmes d’aménagement intérieur des modules meublants de cuisine.
  • « Trophée catégorie Accessoires » (table, chaises et rangement): DOMELIA qui remporte le trophée pour son module de rangement à parois modulables MOBILIO. C’est l’ingéniosité du système et sa capacité à moduler l’espace qui a séduit le jury dont c’est le coup de coeur.
  • « Trophée catégorie Services »: la marque Compusoft qui pour ses logiciels Winner Design, logiciel de conception et de chiffrage pour les cuisinistes. Winner Bizz : logiciel de gestion de points de ventes, Winner Design et Design@web.Le trophée a été décerné à l’unanimité du jury, consacrant la pertinence du produit ainsi que la capacité de la marque à anticiper les nouvelles attentes des cuisinistes professionnels.

Nous ferons un large compte-rendu de cet évènement Sadecc 2013 dans le n°18 de notre magazine UNIVERS HABITAT qui sortira fin juin et nous mettrons en ligne sur notre site à la même période, les différentes interviews filmées que nous avons réalisées des exposants.Cette édition du Sadecc 2013 a été l’occasion de dévoiler la première étude réalisée spécialement pour la circonstance par le CREDOC (Centre de recherche pour l’étude et l’observation des conditions de vie) : Le marché de la cuisine en France. Evolutions 2011-2012 & Perspectives 2013-2015.
Elle a été présentée par Franck Lehuédé, Chargé d’études – Chef de projet senior Département Consommation du CREDOC: Voici la synthèse qui présente les tendances et chiffres les plus significatifs:
Les Français et leur espace cuisine: Réalités et Perspectives
L’étude SADECC réalisée par le CREDOC s’est faite entre le 29 mars 2013 et le 4 avril 2013 sur un échantillonnage de 2496 individus.
L’échantillonnage comprend trois populations analysées:

  • les ménages résidant en France métropolitaine, soit un échantillon représentatif (*) de 2496 individus.
  • les ménages ayant réalisé des travaux d’aménagement de leur cuisine depuis 2012, soit un échantillon représentatif (*) de 303 individus.
  • les ménages envisageant de réaliser des travaux d’aménagement de leur cuisine d’icideux ans, soit un échantillon représentatif (*) de 614 individus.

(*) représentativité obtenue par la méthode des quotas : âge, PCS du chef de ménage, taille d’agglomération, région de résidence.Trois angles d’analyse ont été retenus dans la présentation des résultats:

  • L’aménagement de la cuisine dans le contexte de consommation
  • Le projet d’achat et d’aménagement de l’espace cuisine
  • L’usage de l’espace cuisine : description et perspectives

L’aménagement de la cuisine dans le contexte de consommation ? Plutôt prometteur.
Dans un contexte de consommation défavorable, -0,6% de dépenses consommation en moyenne sur les quatre dernières années,

  • 15% des ménages français déclarent avoir réalisé des travaux d’aménagement dans leur cuisine depuis 2012 soit environ 4,3 millions de ménages.
  • 8% ont acquis une cuisine aménagée complète, soit 2,2 millions de ménages.
  • 23% des ménages envisagent de réaliser des travaux d’aménagement de leur cuisine dans le 2 ans à venir,
  • dont 10% un projet d’achat d’une cuisine aménagée,

le potentiel de marché du secteur de la cuisine aménagée demeure donc élevé sur le territoire hexagonal. En effet, 2.7 millions de foyers envisagent d’acquérir une cuisine aménagée complète.Le projet d’achat et d’aménagement de l’espace cuisine :
Qui ? Où ? Comment ? Qui ?

Ce sont, naturellement, les tranches des 35-44 ans avec 27% et des 45- 54 ans avec également 27% qui forment le gros du contingent de ceux qui déclarent avoir un projet d’aménagement de la cuisine. De même les familles avec 2 enfants (36%) ou 3 enfants (36%) sont les plus nombreuses à vouloir investir dans cet espace.
Parmi les catégories socioprofessionnelles, ce sont les artisans-chefs d’entreprise (plus de 30%) et les ouvriers (plus de 25%) qui sont les plus nombreux à l’envisager.Où ?
Ce sont dans les communes rurales (25%) et en région parisienne (27%) que résident le plus grand nombre de ceux qui veulent aménager leur cuisine. Par rapport aux projets réalisés depuis 2012, les franciliens et les jeunes séniors envisagent nettement plus de réaménager leur cuisine dans les deux années à venir.Comment ?
Ceux qui s’investissent dans un projet d’aménagement de leur cuisine ont recours à un nombre important de sources d’information. Ils sont 59% à utiliser au moins 5 sources d’informations. Parmi ceux qui envisagent d’acheter une cuisine aménagée, cette proportion passe à 76%. Ces chiffres attestent de l’implication que les Français portent à l’aménagement de leur cuisine.
Parmi les sources d’informations les plus consultées ou sollicitées :

  • les catalogues ou les brochures professionnelles viennent en tête. 81% des personnes envisageant de réaliser des travaux d’aménagement de leur cuisine les feuillètent.
  • En deuxième position, la prise de conseils auprès du professionnel pour 75%.
  • Enfin, Internet pour 74%.
  • Les revues spécialisées conservent leur importance avec 62% de ménages les ayant consultées.

A noter, la valorisation croissante des échanges avec des professionnels (45% de ceux qui ont réalisé leur projet depuis 2012 estiment que cela a représenté la source d’information la plus utile).

L’usage de l’espace cuisine : description et perspectives

Parmi ceux qui ont un projet d’aménagement dans les deux ans, les adeptes d’un modèle alimentaire traditionnels dominent. Ainsi:

  • 63% dînent au moins une fois par semaine dans la cuisine.
  • 23% sont adeptes d’un repas à 3 composantes,
  • contre 19% dans l’ensemble de la population.

Reflet d’un intérêt porté à l’art culinaire: 81% de ceux qui souhaitent aménager leur cuisine dans les deux ans consacrent plus d’une heure hors cuisson à la préparation d’un plat.De plus, les ménages ayant réalisé des travaux d’aménagement de leur cuisine montrent une implication forte vis-à-vis de cette pièce, au-delà même de sa fonction culinaire.

  • 90% déclarent ainsi que la cuisine est un endroit où ils aiment passer du temps;
  • 85% estiment qu’il s’agit d’un lieu propice à la discussion (Ces chiffres s’élèvent respectivement à 95% et 89% pour ceux qui ont acquis une cuisine aménagée depuis 2012).
  • 16% déclarent utiliser souvent leur cuisine comme un lieu de réception, même si, de façon générale, cet usage ne semble pas être la destination principale de l’espace cuisine.

L’attention portée à l’espace de cuisson mais également à l’ergonomie:
Dans ce contexte, de façon logique, c’est donc l’espace de préparation des aliments qui suscite le plus d’attention.

  • 70 % y accordent beaucoup d’attention.
  • Vient ensuite l’espace cuisson pour 63%
  • et en troisième position l’espace de stockage des aliments pour 62% du panel.

Les Français font d’abord attention à l’ergonomie des lieux.
Parmi les 5 espaces qu’une cuisine comporte (cuisson, préparation, stockage, nettoyage et consommation), une émergence de la prise en compte du confort d’usage dans les critères d’aménagement qui se reflète au niveau même de l’agencement de chaque espace considéré.

  • Pour 33% des ménages interrogés, l’ergonomie est la caractéristique qui va susciter le plus d’intérêt au sein de ces 5 espaces,
  • suivie par la qualité des sources de lumière et des meubles (respectivement) 30%.
  • L’attention portée à la « Décoration » n’intervient dans les 5 espaces que pour 27% des sondés.

Par La Rédaction

Le magazine du pilote.

Articles qui peuvent aussi vous intéresser

×