Notre site Web utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience et pour afficher des publicités (le cas échéant). Notre site Web peut également inclure des cookies de tiers tels que Google Adsense, Google Analytics, Youtube. En utilisant le site Web, vous consentez à l'utilisation de cookies. Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité. Veuillez cliquer sur le bouton pour consulter notre politique de confidentialité.

40 à 50 magasins Maisons du Monde fermés ou transférés d’ici 3 ans, dans le cadre de son plan de transformation Inspire everyday

Acteur majeur de la maison inspirante, accessible et durable présent dans 10 pays européens, Maisons du Monde dévoile son plan de transformation 2024-2026 autour de son projet Inspire everyday.

Se reposant sur les fondations du plan 3C orienté sur les clients, à savoir l’excellence opérationnelle et l’efficacité financière, ce projet vise à restaurer la croissance du réseau, ainsi qu’à améliorer la génération de cash flow libre cumulé pour atteindre plus de 100M€. Le plan Inspire everyday se positionne sur 2 piliers : la transformation du modèle commercial, avec une réduction nette de l’assortiment de 25% ; et la rationalisation du modèle opérationnel, notamment par la rationalisation du portefeuille de fournisseurs de 50%.

La réalisation des objectifs, et principalement la génération de cash flow libre, nécessitera de la part de l’enseigne de réaliser 85M€ d’économies brutes sur les 3 ans, d’atteindre un ration Capex sur ventes aux alentours de 3%, ainsi que l’optimisation des stocks, avec une réduction d’un mois de stock disponible.

Prévoyant d’atteindre 400 magasins en 2026, Maisons du Monde, à travers son plan de transformation, compte étendre son pack de 50 magasins sur les 3 ans, mais devra aussi l’équilibrer et l’optimiser en fermant et transférant entre 40 et 50 points de ventes sur l’ensemble de la durée du projet.

« En nous concentrant sur les besoins de nos clients et l’excellence opérationnelle, nous posons les bases d’une croissance rentable et durable. En mettant l’accent sur la simplification et la discipline financière, nous augmentons la génération de cash. Au cours de ces 3 années, Maisons du Monde deviendra un opérateur plus asset light et évoluera davantage vers une lifestyle brand. Cette évolution permettra d’améliorer la rentabilité des capitaux employés et la création de valeur pour les actionnaires », déclare François-Melchior de Polignac, DG de Maisons du Monde.

Marquée par un contexte difficile pour le secteur, l’enseigne a connu en 2023 une baisse des ventes de 9,3% par rapport à 2022, passant de 1240,4M€ à 1125,4M€, ainsi que de son EBIT (bénéfices avant impôts) de 33,1%, passant de 68,5M€ à 45,8M€. En ce qui concerne les résultats nets, ils ont aussi diminué, passant de 34,2M€ à 8,8 M€, une chute qui a aussi impacté le bénéfice des actions qui est de 0,21€ en 2023 contre 0,80€ en 2022.

Malgré des résultats en baisse au cours de l’année, les dégâts restent contrôlés avec l’accomplissement des objectifs de 2023 de la guidance ajustée sur l’ensemble des critères, avec une prévision de la baisse des ventes de l’ordre de 10%, ainsi qu’un EDIT prévu entre 40M€ et 50M€.

2023 a aussi été marquée par des économies de 35M€ dans le cadre du plan 3C. De ce fait, l’entreprise a pu diminuer de 8% les coûts d’exploitation des magasins et centraux, permettant de réaliser sur les SG&A des économies de 25M€. En terme de logistique, les mesures d’optimisation des coûts ont permis de réaliser une diminution de ceux-ci de 15,1%, soit 10M€ d’économie. Une politique qui a permis à la marge d’EBITDA de rester stable à 18,4%. Avec son approche rigoureuse de la rationalisation des dépenses, Maisons du Monde a diminué de 50% ses dépenses, passant de 66,6M€ à 33M€, permettant à la société de s’aligner sur les standards du marché, avec un ratio Capex/ventes de 2,9%, contre 5,4% en 2022. L’enseigne a pu améliorer son niveau de stocks avec une réduction de 43M€, passant de 245,7M€ fin 2022 à 202,2M€ fin 2023, le tout en améliorant la disponibilité des produits.

Des résultats qui ont permis à l’enseigne de faire preuve de résilience, son cash flow libre diminuant de peu, passant de 32,3M€ à 27,4M€, ainsi que de réduire de 15M€ son endettement, qui s’élève désormais à 90,4M€.

Le réseau a également au cours de l’année pu atteindre les 340 magasins en propre, ne connaissant que 18 fermetures, dont 5 furent des transferts vers des affiliés. En ce qui concerne la feuille de route ESG, la marque a réussi à diminuer de 18% son intensité carbone par rapport à 2018 et à faire partie de la Liste A 2023 – Changement Climatique du Carbon Disclosure Project. Son offre a, au cours de l’année écoulée, pu intégrer pas moins de 36% de la sélection Good is beautiful.

Par La Rédaction

Le magazine du pilote.

Articles qui peuvent aussi vous intéresser

×