Notre site Web utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience et pour afficher des publicités (le cas échéant). Notre site Web peut également inclure des cookies de tiers tels que Google Adsense, Google Analytics, Youtube. En utilisant le site Web, vous consentez à l'utilisation de cookies. Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité. Veuillez cliquer sur le bouton pour consulter notre politique de confidentialité.

Jardineries & Animaleries de France : une fédération qui porte la voie de ses adhérents à travers de nombreux projets

Lors de son Assemblée Générale qui se tenait le 13 juin à Paris, la Fédération des Jardineries et Animaleries de France a réuni les acteurs majeurs du secteur pour revenir sur ses nombreuses actions menées en 2023. Elle a également dévoilé ses projets stratégiques, incluant la feuille de route « CAP 2026 Horizon Vert ».

Bien que l’année ait été contrastée, les secteurs défendus par la Fédération des Jardineries et Animaleries de France restent porteurs. « 2023 n’a pas été un long fleuve tranquille, avec une baisse de -2%, également subie par l’ensemble du retail. Néanmoins, les chiffres restent 7% au-dessus du niveau de la prépandémie, grâce à une bonne tenue du marché des végétaux », souligne Emmanuelle Marvie, présidente. Fin avril, les chiffres étaient encore négatifs, avec -3,8% pour les jardineries. Impactée par une météo peu clémente et un évènement politique fort, l’année 2024 ne sera pas de tout repos. « Malgré cette situation, nous sommes confiants. Notre secteur est porteur de sens et de valeurs, et nous devons maintenir nos positions, à travers nos actions et nos collaborations auprès de la société et des pouvoirs publics. »

À ce titre, la Fédération a rappelé les initiatives phares menées en 2023. En plus d’avoir signé un nouvel Accord de Classification, elle a porté la voix des jardineries et animaleries au sein du Conseil National du Commerce. En parallèle, elle a poursuivi son action de sensibilisation du public à travers la Semaine du Jardinage pour les Écoles en mars et la Semaine des Fleurs pour les Abeilles en juin. En plus d’avoir créé un guide d’utilisation de l’eau au jardin, elle a soutenu des projets pour une gestion durable de l’eau en magasin et auprès du public en Pyrénées-Orientales.

Des ambitions humaines, écologiques et économiques

La feuille de route CAP 2026 Horizon Vert définit les objectifs stratégiques pour les prochaines années. 4 axes principaux ont été élucidés : Être un acteur clé dans la transition écologique, à travers les jardineries qui prônent le naturel et les animaleries qui défendent le bien-être animal ; Attirer de nouveaux talents, grâce à l’humain, et promouvoir le secteur avec un modèle fondé sur l’alternance, l’insertion, l’inclusion, et les engagements RSE ; Mieux défendre les intérêts du secteur et des adhérents, en valorisant le jardin et le végétal, et à travers l’accompagnement et la formation ; Valoriser la data, en exploitant les données pour améliorer la performance.

Les tendances clés du retail

Cédric Ducroq, président de Diamart Group, spécialisé dans le retail, a présenté les nombreux défis auxquels la distribution fait face. Jusqu’en 2023, les dépenses « plaisirs » se sont plus ou moins maintenues. « Pour les mois à venir, nous n’avons aucune visibilité. Tout ce que l’on sait, c’est que les arbitrages ont changé alors que les fondamentaux autour du prix et de l’humain sont restés », relate-t-il. 3 défis autour de la RSE, du digital et de la data sont à relever. Ces évolutions doivent être une source de retour sur investissement. « En jardineries, vous avez des produits géniaux en magasin. Et c’est ce qui fait votre force ! Au-delà des expériences, les clients recherchent avant tout un produit. » Ainsi, les jardineries pourront être les leaders du retail de demain.

Hommage à Christian de Luzy
Christian de Luzy a travaillé durant de longues années chez Truffaut et a accompagné, à partir de 1997, la fédération. Il a contribué à de nombreux projets, parmi lesquels : le Certiphyto, la formation au biocontrôle et le déploiement du système de collecte des déchets Rekupo. Benjamin Dejardin, ancien président, est donc monté sur scène pour le remercier et lui rendre hommage après toutes ces années de service. « Son engagement et sa vision ont été inestimables pour notre croissance et notre développement. »

Par Camille Borderie

Service de la rédaction Journaliste Univers Habitat, Faire Savoir Faire

Articles qui peuvent aussi vous intéresser

×