Notre site Web utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience et pour afficher des publicités (le cas échéant). Notre site Web peut également inclure des cookies de tiers tels que Google Adsense, Google Analytics, Youtube. En utilisant le site Web, vous consentez à l'utilisation de cookies. Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité. Veuillez cliquer sur le bouton pour consulter notre politique de confidentialité.

l’affichage en question

La literie expérimente l’affichage environnemental à partir du 21 octobre dans 25 magasins répartis sur toute la France.

Des fabricants de literie (marques Bultex, Dunlopillo, Epéda, Générale Française de Literie, Mérinos, Simmons, Sealy), des distributeurs (But, Conforama et Maliterie), l’UNIFA (Union Nationale pour les industries françaises de l’ameublement) et l’institut technologique FCBA participent, depuis 6 mois, à une expérimentation de l’affichage environnemental dans le secteur de la literie, pour une durée de 12 mois. Cette opération est labellisée par le Ministère de l’Ecologie et du Développement durable.

C’est une première en France car il s’agit d’un test grandeur nature et d’un travail collectif qui permettra d’évaluer, d’optimiser différents indicateurs et supports de communication (produit, magasin, Internet…) et de préparer la généralisation (collecte des données, modalités d’évaluation) de l’affichage environnemental.

Aussi à partir d’octobre 2011, les consommateurs pourront découvrir 91 produits (matelas et sommiers) munis d’une étiquette environnementale dans 25 magasins répartis sur toute la France métropolitaine, ainsi que sur les sites Internet des distributeurs (but.fr, conforama.fr, maliterie.com).

Une note globale permettra au consommateur de capter une information rapide sur le profil environnemental du produit. Cette note sera complétée par trois indicateurs environnementaux : effet de serre, acidification (air) et eutrophisation (eau). Ces informations sous format papier seront relayées par un système de tag qui explicitera le contenu de l’étiquette. Du côté Internet, chaque produit possèdera une étiquette interactive qui permettra au consommateur de visualiser l’information environnementale.

Cette opération vise à sensibiliser le consommateur en lui donnant une information environnementale portant sur les caractéristiques globales du produit et de son emballage.

Une enquête est prévue dans des magasins pilotes, au cours des six premiers mois d’affichage en magasin. Cette enquête permettra de faire évoluer l’étiquette pour répondre au mieux aux souhaits des consommateurs.

Par La Rédaction

Le magazine du pilote.

Articles qui peuvent aussi vous intéresser

×