Notre site Web utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience et pour afficher des publicités (le cas échéant). Notre site Web peut également inclure des cookies de tiers tels que Google Adsense, Google Analytics, Youtube. En utilisant le site Web, vous consentez à l'utilisation de cookies. Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité. Veuillez cliquer sur le bouton pour consulter notre politique de confidentialité.

Castorama réduit de 16% les émissions de carbone liées au transport de ses produits

S’étant engagée en juin 2022 auprès de Fret21 et de l’ADEME à réduire d’au moins 5 % ses émissions de carbone d’ici 2024, l’enseigne de bricolage et d’amélioration de la maison Castorama a annoncé avoir réduit de 16 % les émissions de carbone liées au transport de ses produits. Cette économie annuelle de 1 800 tonnes de CO2 est le résultat d’initiatives mises en place par les équipes de la supply chain visant à réduire et à optimiser le nombre de kilomètres parcourus par les transporteurs.

Chaque année, l’entreprise économise 300 tonnes de CO2 et l’usage de 1400 camions, grâce à sa liaison fluviale par barge, entre Le Havre (76) et Gennevilliers (92). Celle-ci permet à la société d’approvisionner ses entrepôts de Châtres, Brie-Comte-Robert et Moissy-Cramayel (77) à hauteur de 82 % des volumes livrés. « Le transport fluvial est un excellent compromis entre mobilité des marchandises et respect de l’environnement. Grâce à cette liaison de fret, nous contribuons à la décongestion du trafic en zone urbaine et interurbaine, tout en réduisant significativement notre empreinte carbone », explique Lucile Kotby, responsable import chez Castorama.

Pour réduire ses émissions de carbone, l’enseigne a également revu son usage de transport par camion en optimisant leurs chargements et en évitant le transport à vide, rejoignant notamment en 2021 la plateforme collaborative d’échange de palettes Europe, MagicPallet. Ainsi, la marque a économisé près de 500 000 kg de CO2 non émis par le transport à vide, grâce au fait que cette communauté permette d’échanger, de vendre ou d’acheter des palettes.
Étant une filiale du groupe Kingfisher, l’enseigne mutualisera d’ici les prochains mois certains flux de marchandises avec Brico Dépôt.
Au-delà, l’entreprise a revu sa consommation d’énergie. Avec 6 camions assurant les livraisons en Île-de-France qui fonctionnent au bio GNV depuis 2023, elle prévoie également de tester des biocarburants fabriqués à base de déchets.

Pour répondre aux enjeux de transport longues distances, de livraison du dernier kilomètre et de limitation des gaz à effet de serre, Castorama recourt à plusieurs moyens de transport, parmi lesquels le combiné rail-route, acheminant 18 % des marchandises pour permettre une économie de plus de 5 000 tonnes de CO2 par an. « Chez Castorama, nous sommes convaincus qu’il n’existe pas une solution unique de transport durable, mais une multitude d’initiatives qui, combinées les unes aux autres, nous permettent de renforcer nos engagements responsables sur l’ensemble de la chaîne logistique », affirme Olivier Brize, coordinateur RSE supply chain chez Kingfisher France.

Par La Rédaction

Le magazine du pilote.

Articles qui peuvent aussi vous intéresser

×