[ analyse ] La croissance 2019 du marché du meuble a profité aux spécialistes

En 2019, les ventes de meubles progressent de 4,1% en valeur et le marché franchit la barre des 13 milliards d'euros de mobilier domestique vendu, pour se stabiliser à 13,4 milliards d'euros TTC soit 11,3 milliards d'euros HT. Les spécialistes du type cuisinistes, magasins de literie, ..., tirent la croissance avec + 6,8 %, devant la grande distribution d'ameublement et les enseignes d'ameublement milieu-haut de gamme, tandis que l'e-commerce pure player reste à la traîne (+ 0,7 %).

publié le Lundi 02 Mars 2020

Précédente Suivante

Avant de rentrer dans le vif du sujet pour l'année 2019, l'IPEA informe avoir procédé à un cadrage du marché du meuble pour l'année 2018, donnant lieu à une nouvelle estimation de la valeur du marché du meuble. Réalisée par l'IPEA en collaboration avec Eco-mobilier, ainsi que les principaux industriels et distributeurs du secteur, mais aussi d'autres organismes et fédérations, tels que l'Insee ou Promojardin qui ont également apporté leur participation à ce nouveau calcul :

CADRAGE DU MARCHé DU MEUBLE : NOUVELLE ESTIMATION POUR L'ANNéE 2018
Cette nouvelle estimation conduit à une valeur supérieure du marché de 12,8 milliards d'euros TTC en 2018, contre 9,5 milliards d'euros estimés précédemment, soit 35% supérieure à celle annoncée par l'IPEA précédemment.

Ce nouveau calcul permet également de mieux estimer le marché du meuble meublant dont la nouvelle valeur estimée est supérieure de 53% à celle précédemment annoncée (voir graphique dans les images). La nouvelle valeur de marché pour la salle de bains tient compte de l'activité négoce, ce qui n'était pas le cas avant. La valeur pour le meuble de jardin permet de mieux estimer pour sa part l'activité de la vente en ligne ou des grandes surfaces de bricolage pour lesquelles l'IPEA ne disposait que de peu d'informations.

2019 : TOUTES LES FAMILLES DE PRODUITS à LA HAUSSE

En partant du nouveau cadrage du marché en 2018 à 12,85 mds €, les ventes de meuble progressent de 4,1% en valeur en 2019, pour se stabiliser à 13,4 milliards d'euros TTC , soit 11,3 milliards d'euros HT.

Les marchés du meuble et de l'équipement de la maison auront bénéficié d'une conjoncture plutôt favorable, avec des ménages encouragés à consommer et un nombre très élevé de transactions dans l'immobilier ancien, plus d'un million en rythme annuel ! Une tendance porteuse que confirment également les bons résultats enregistrés par les ventes d'électroménager (+ 3,7% sur l'année sous l'impulsion notamment des bonnes performances de l'encastrable, selon le Gifam) et de bricolage (+1,8 % en 2019 selon les Inoha/FMB). Dans ce contexte, tous les segments de produits d'ameublement enregistrent de belles progressions, les plus faibles progressions approchant tout de même les 3 % de croissance.

La cuisine toujours locomotive

Le meuble de cuisine enregistre la meilleure performance du marché, en progression de plus de 6,2 % en 2019. Si la croissance est au rendez- vous dans tous les circuits, le segment capitalise fortement sur les bonnes performances des spécialistes cuisine dont certains ont aligné régulièrement des croissances à deux chiffres tout au long de l'année. La progression est également au rendez-vous dans la grande distribution ameublement, qui profite du nombre important de déménagements enregistrés ces derniers mois. Les grandes surfaces de bricolage se portent bien grce à des propositions d'aménagement de cuisines simples et d'entrée de gamme, à forts volumes.

La literie portée par le développement des spécialistes

La literie emboite le pas de la cuisine et réalise la deuxième meilleure croissance du secteur (+4,0%) après une année 2018 morose. Les ouvertures des spécialistes ont repris à un rythme plus soutenu assurant une bonne croissance des réseaux nationaux qui tirent le marché vers le haut. La grande distribution ameublement, comme à son habitude a joué en 2019 le jeu de la promotion quasi permanente.
Cela lui permet de faire jeu égal avec les spécialistes en termes de croissance. Du coÌ‚té de la vente en ligne, les hausses enregistrées ces dernieÌ€res années ne sont plus d'actualité, des prix de plus en plus bas ayant effacé l'effet volume.

Le meublant milieu-haut de gamme se redresse

Avec une croissance de 3,4 %, le meuble meublant enregistre une belle performance alors que les surfaces de vente qui lui sont allouées continuent de se réduire dans nombre de magasins physiques. Une fois n'est pas coutume, on note de belles progressions des enseignes de l'ameublement milieu-haut de gamme, qui rivalisent avec celles de la grande distribution. Les grandes surfaces de bricolage continuent quant à elle de se positionner sur le dressing premier prix. Comme pour la literie, l'e-commerce peine aÌ€ développer ses ventes en valeur mais les volumes sont toujours laÌ€. Concernant les produits, les meubles de salon/séjour et de chambre font quasiment jeu égal en termes de croissance avec le bureau et les meubles d'appoint. Ces derniers sont portés par les GSB.

Bonne performances des outsiders sur le jardin

Belle année aussi pour le meuble de jardin qui voit ses ventes progresser de 3,1 %, porté par des conditions météo favorables. Les grandes surfaces de bricolage, s'en sortent bien mais les grandes surfaces alimentaires voient leurs ventes reculer. On notera les bonnes performances des outsiders, avec de belles progressions d'une partie de la grande distribution ameublement, où une bonne opération commerciale peut vite eÌ‚tre synonyme de forte croissance… Même constat pour l'e-commerce, où les outsiders ont pris la relève de leaders qui marquent le pas. On releÌ€vera enfin les belles performances
des discounters généralistes qui, en 2019 à nouveau, n'ont pas lésiné sur les offres jardin.

Les rembourrés soutenus par le convertible premier prix

Si les ventes de sieÌ€ges rembourrés sont en croissance, celles-ci n'exceÌ€dent pas les 3 % , contrairement aux autres segments majeurs du meuble. Depuis de nombreuses années maintenant, la dynamique du marché se scinde en deux. Les banquettes ont continué aÌ€ chuter lourdement alors que le canapé convertible premier prix se vend treÌ€s bien. Comme dans les autres segments du meuble, les spécialistes réalisent une bonne année, de plus en plus grce à des promotions agressives. Belles performances aussi de la grande distribution ameublement apreÌ€s une année 2018 en demi- teinte. Les enseignes de l'ameublement milieu haut de gamme parviennent aÌ€ suivre le rythme de la concurrence. Les résultats de l'e-commerce s'aveÌ€rent pour leur part plus décevants, faute de parvenir à monter en gamme.

La salle de bain dynamique chez les spécialistes, dans le bricolage et le négoce

Les ventes de meubles de salle de bains progressent également sur l'année, soutenues notamment par
les bonnes performances dans l'immobilier ancien. Pour la salle de bains, le meuble demeure très concurrencé par les sanitaires et de la faïence, les ménages préférant parfois investir dans ces produits plutôt que dans du mobilier pour cette pièce. Dans ce contexte, les spécialistes du segment et les grandes surfaces de bricolage qui restent les principaux artisans de la croissance de 2019, au coude à coude avec le négoce, alors que les autres circuits n'auront au mieux que réussi à maintenir leurs ventes.


marque de l'article :
  • ipea


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants à la marque :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché mobilier

Reportages vidéos Mobilier

copyright© 2020 | Site : JCD.web