[ marques ] LIEBHERR, des froids de qualité pour tous

Spécialiste du froid depuis plus de 60 ans, Liebherr poursuit sa stratégie visant à « rendre la qualité accessible au plus grand nombre sans compromis sur les performances. » À ce titre, le spécialiste allemand du froid confirmera une nouvelle fois son expertise lors de l'IFA 2017. Qualité, Design et Innovation, ADN de la marque, seront au cœur des nouveautés dévoilées. À découvrir les dernières évolutions de la gamme exclusive BluPerformance, de nouvelles couleurs de combinés, ou encore le développement de son application de gestion du contenu du réfrigérateur. HALL 2.1 - STAND 201. A découvrir ci-dessous notre visite de son usine amirale d’Ochsenhausen en Allemagne afin de montrer comment se conçoit et se fabrique… des froids haut de gamme.

publié le Mardi 29 Aout 2017

Précédente Suivante

Depuis 1949, date de sa création en Allemagne, la société Liebherr a vu 3 générations se succéder à sa direction. Aujourd’hui, Liebherr emploie 42 300 collaborateurs dans le monde et réalise un chiffre d’affaires global de plus de 9 milliards d’euros en étant présent sur 5 secteurs : le BTP, l’aéronautique, le froid, l’hôtellerie et les machines-outils. Pour la petite histoire, Liebherr est née avec l’invention d’une grue dont la mise en place a été conçue pour être très rapide et, surtout, beaucoup plus rapide que ce qui existait à l’époque. Avec le succès que l’on connaît, les grues et autres engins de chantiers aux couleurs Liebherr sont quelques 70 ans plus tard visibles sur les 5 continents ! À ce titre, Liebherr représente un parfait exemple de réussite à l’allemande : une société familiale, d’implantation régionale et pour autant d’une remarquable envergure internationale.

 

Liebherr, spécialiste du froid

 

De fait Liebherr dispose, rien que pour son activité en électroménager, exclusivement axée sur la famille du froid (le premier réfrigérateur Liebherr étant sorti en 1954), de 4 usines dont la principale est située en Allemagne, à 130 km à l’ouest de Munich, dans la petite ville d’Ochsenhausen. Là, en simplifiant les choses, sont fabriqués les produits haut de gamme. Ce site réunit des lignes de production (800 000 pièces/an) et le centre de R&D électroménager de la marque. Les 3 autres usines sont respectivement implantées en Autriche (à Lienz, congélateurs et caves à vin, plus de 400 000 unités/an), en Bulgarie (à Mariza, près d’un million de pièces/an) et, en dernier lieu, en Malaisie pour des produits de diffusion uniquement locale. L’ensemble confère à la société une capacité globale de production supérieure à 2,4 millions d’équipements de froid par année. Une envergure à comparer à la taille du marché du froid français qui totalise quelques 2,3 millions de réfrigérateurs ! Côté commerce et marketing, Liebherr a fait le choix d’ouvrir dans le monde 8 filiales de distribution au Canada, Royaume-Uni, Suisse, Russie, Singapour, Brésil, USA et Afrique du sud. Pour la France, la situation de l’électroménager Liebherr s’avère différente puisque sa distribution est depuis 1954 exclusivement assurée par la société Eberhard Frères (Strasbourg).

 

Les secrets du haut de gamme

 

Unique acteur mono spécialiste du froid sur le marché de l’électroménager, Liebherr entretient son identité premium notamment par le biais d’investissements conséquents. Pas moins de 63 millions d’euros pour la seule année 2016. Cela peut surprendre au regard du fait que le réfrigérateur est un objet pour le moins hyper banalisé avec une présence dans la quasi-totalité des foyers français. Pour autant, Liebherr n’a de cesse de concevoir des appareils de froid haut de gamme et de plus en plus sophistiqués dont témoignent les récentes technologies DuoCooling et BluPerformance qui a créé l’événement en 2016. Cela commence par l’étape R&D qui utilise pour chaque futur modèle une batterie de « tortures » afin de tester chaque nouvelle idée, chaque matériau et chaque conception de nouveau modèle. Pour l’heure, il s’agit notamment de deux chambres sourdes. Deux pièces très spéciales bardées de revêtements insonorisant et montées sur amortisseurs spéciaux permettant de mesurer, à grand renfort de micros, d’une part le vrai niveau sonore des appareils, celui-là même qui, plus tard, sera indiqué sur l’étiquette énergie, et, d’autre part, le bruit tel qu’il sera perçu par les utilisateurs en situation réelle. Car le niveau sonore c’est à la fois une valeur brute mesurée en dB mais aussi un type de son. L’équilibre de ce duo niveau/nature fait qu’un bruit plus faible qu’un autre peut néanmoins se montrer bien plus désagréable. Pour s’en convaincre, il suffit de penser à ce moustique qui empêche l’endormissement ! Grâce à ses deux chambres, Liebherr est capable de produire des appareils placés autour de 42 dB avec des fréquences étudiées pour être les plus discrètes possible. À noter que Liebherr est habilité et utilise ces 2 outils pour évaluer le niveau sonore officiel de produits de la concurrence. Une seconde série de tests porte sur la mécanique. Pour exemple, les tiroirs d’un futur nouveau modèle sont chargés avec une masse de 30 kg et actionnés jusqu’à 150 000 fois par des robots afin d’en évaluer la solidité et la résistance physique. Liebherr rappelle que, dans un foyer de 4 personnes, la porte du réfrigérateur est ouverte en moyenne 50 fois par jour et celle du congélateur 4 fois (d’où, au passage, l’intérêt des modèles combinés avec la partie congélateur en bas !) Faites le compte, le test correspond à… 3 000 journées d’utilisation réelle.

 

Objectif haute qualité

 

Troisième série de tests clés, la résistance de l’appareil à la chaleur et l’humidité. Pour cela, Liebherr place le produit à tester dans l’une de ses 32 chambres reproduisant le cauchemar de tout appareil électroménager. Celles-ci créent en effet des ambiances de températures et de taux d’humidité plus que tropicales. Tant et si bien qu’un être humain supporte ces atmosphères au mieux quelques minutes seulement. Cette séquence permet en particulier de mesurer la capacité de l’appareil à fonctionner correctement même en situation extrême. De là se déduit la classe climatique. Liebherr précise que son offre s’étend de la classe SN jusqu’à T, soit de 10 à 43 °C ! Une fois ces étapes franchies, le nouveau modèle passe en phase de production. À Ochsenhausen, depuis la réception des matières premières (essentiellement matières plastiques et 80 tonnes d’acier par jour) jusqu’à l’emballage, la chaîne complète correspond à 3,4 kilomètres. Parmi les nombreux savoir-faire industriels de Liebherr garants de la haute qualité de ses produits figure la maîtrise de la plasturgie, essentielle pour réaliser des cuves et des accessoires de haut niveau. La marque précise, pour exemple, que les moules utilisés représentent une valeur de 40 à 150 000 € pièce selon sa complexité. Et d’ajouter que le plastique des tiroirs subit alors une poussée de 1 000 tonnes à une pression de 80 bars. Deuxième savoir-faire capital, la maîtrise du métal qui doit être coupé, plié et laqué à la perfection avec moult contrôles qualité tout au long de la chaîne. Et enfin, nouvelle étape cruciale, l’assemblage de la cuve à la structure métallique et l’ajout des éléments dont, bien sûr, les portes, les équipements, les compresseurs, l’électronique… soit un savant puzzle de quelques 400 pièces en moyenne. Haut de gamme oblige, Liebherr procède ensuite au test de bon fonctionnement de 100 % de sa production. Soit en période forte, au rythme de pics de 5 000 pièces par jour ! Ne reste plus ensuite qu’à procéder à la mise sur palette pour livraison aux partenaires distributeurs qui, ultime maillon, permettent à la qualité Made in Ochsenhausen de faire son entrée dans les foyers pour de longues années.


marque de l'article :
  • liebherr


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants à la marque :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché blanc brun

Reportages vidéos Blanc Brun

copyright© 2019 | Site : JCD.web