Notre site Web utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience et pour afficher des publicités (le cas échéant). Notre site Web peut également inclure des cookies de tiers tels que Google Adsense, Google Analytics, Youtube. En utilisant le site Web, vous consentez à l'utilisation de cookies. Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité. Veuillez cliquer sur le bouton pour consulter notre politique de confidentialité.

Nouvelle contre-attaque !

»Le dimanche: tous fermés ou tous ouverts!« C’est le titre de la lettre ouverte de Jean-Claude Bourrelier, le PDG de Bricorama, au président de la République, François Hollande, et qui a été publi&eacu

Suite au jugement de la Cour d’appel de Versailles (Yvelines) rendu à la fin du mois d’octobre 2012, l’enseigne de bricolage Bricorama a été contrainte de respecter la loi sur le travail dominical et de ne plus ouvrir ses magasins en Ile-de-France le dimanche.Une décision qui avait « abasourdi » Jean-Claude Bourrelier, le PDG du groupe, qui estimait dans Le Parisien que le chiffre d’affaires des magasins qui étaient ouverts le dimanche aller baisser et que certains risquaient de fermer. Selon lui, quelque 500 salariés allaient être « impactés » par cette décision.Depuis, le groupe Bricorama a réagi et a saisi la justice pour « ouverture illégale le dimanche » contre 24 magasins de Castorama et Leroy-Merlin, en Ile-de-France, et Jean-Claude Bourrelier a publié, dans le Journal du Dimanche en date du 10 février 2013, sa lettre ouverte au Président de la République, François Hollande.

Par La Rédaction

Le magazine du pilote.

Articles qui peuvent aussi vous intéresser

×