Clôture du 1er exercice et 1er bilan…positif

Devant l'ampleur des déchets de meuble, soit 1,7 million de tonnes par an, 24 entreprises fabricants et distributeurs de meubles ont créé l'organisme Eco-mobilier. Agréé pour 5 ans le 26 décembre 2012 par le Minis

publié le Mardi 08 Avril 2014

Précédente Suivante
Il y un peu plus d'un an, le 22 janvier 2013 les objectifs d'éco-mobilier étaient fixés et ils restent inchangés:
  • porter à  45% au moins (contre 23% en 2012), la part des Déchets d'Ameublement (DEA) collectés qui font l'objet d'un recyclage à  fin 2015
  • atteindre un taux de valorisation par le recyclage et la valorisation énergétique de 80% (contre 45% aujourd'hui) au terme de l'agrément, fin 2017
  • favoriser l'accès aux DEA de qualité et en quantité suffisantes aux structures de l'économie sociale et solidaire pour que celles-ci augmentent leur activité de réutilisation d'au moins 50% d'ici fin 2017
  • réduire l'impact écologique des produits, en favorisant la prise en compte par les fabricants et les distributeurs de critères d'éco-conception.
Un an après, grà¢ce à  une forte mobilisation des entreprises, le bilan est positif, avec 6.500 adhérents sur les 7 à  8.000 entreprises metteurs en marché concernées. L'objectif de chiffre d'affaires est lui aussi en passe d'être atteint « nous l'avions estimé à  85 M€ sans trop savoir vraiment et nous serons proche des 80 M€. La gestation d'une filière c'est 18 mois à  2 ans, un socle indispensable pour la mise en place d'une équipe interne et régionale, créer les relais et les contacts, lancer les appels d'offres et trouver les prestataires. L'organisation comptera 38 personnes à  fin 2014 », souligne Dominique Mignon, Directrice générale d'éco-mobilier. La mobilisation continue, notamment sur les petits magasins et les indépendants, au travers des fédérations et via le relais des Chambres des métiers, mais aussi sur les magasins basés à  l'étranger qui vendent sur le marché français et la VPC. La mise en place de l'éco-participation s'est faite le 1er mai 2013 et à  la demande des petites entreprises, deux outils de simplification ont été mis en place:
  1. un système de barème qui permet de trouver le poids en fonction des dimensions
  2. pour l'adhésion, une déclaration au forfait, une fois par an pour les entreprises au chiffre d'affaires de -300 000 €.
La collecte
Depuis le 1er octobre 2013 les solutions de collecte et de recyclage sont opérationnelles, avec 94 contrats territoriaux de collecte de mobilier signés et 107 en cours, ce qui représente une couverture de 32,7 millions d'habitants (soit la moitié de la France et un prévisionnel de 44 millions à  fin 2014)."Cela va assez vite, car les collectivités ont déjà  signé des contrats avec d'autres filières", rappelle Dominique Mignon. Les collectivités mettent en place la collecte par palier de 20% en fonction des gisements qu'elles désignent à  éco-mobilier. Pour les professionnels, plus de 200 bennes sont en cours d'équipement sur les sites des magasins et les entrepôts de prestataires logistique et déjà  200 points de collecte PRO sont accessibles (via une carte PRO, à  demander). Il est important de rappeler que les solutions de collecte proposées par Eco-mobilier pour les professionnels sont gratuites, de la mise à  disposition d'une benne (minima 20 tonnes) sur un magasin, un dépôt ou un entrepôt, à  l'accès des points de collecte PRO. De plus, un soutien financier est versé en fonction des quantités collectées. Le but d'Eco-mobilier est de donner un point de collecte à  proximité du magasin et bien évidement, il n'y a pas d'obligation de reprise pour les distributeurs, cela se fait sur la base du volontariat. « Nous réfléchissons aux solutions de collecte les plus appropriées, et un des bons partenaires c'est le logisticien ou le transporteur, qui peut bien organiser le ramassage ». Enfin, deux conventions ont été signées, l'une avec 150 communautés d'Emmaà¼s, en vue de revente et l'autre avec 100 ressourceries, pour la réutilisation et la remise en circuit. Pour les déchets issus de leurs activités (invendus et rebuts), une centaine de collectes sont mises en place, éligibles à  un soutien de la part d'éco-mobilier.Le recyclage
Concernant le recyclage, l'objectif est dépassé avec un taux de valorisation globale de 78% dont 48% en recyclage.Les déchets collectés en benne sont acheminés vers 141 centres de tri répartis sur le territoire national, une fois triés, ils sont expédiés vers les centres de traitement par recyclage et valorisation. Eco-mobilier lance un appel à  projets de R&D en partenariat avec l'ADEME afin de développer et diversifier les techniques de recyclage, avec deux axes prioritaires : la préparation au recyclage à  base de bois et à  celle des assises rembourrées et le développement de matériaux à  base de matières premières issues du recyclage. La literie de son côté reste le point faible avec seulement 3 sites, là  ou il en faudrait 10. Là  aussi un appel à  projet a été lancé dans 4 régions ciblées : Nord, Est, Bretagne et Sud Ouest. « Le but est de susciter de l'investissement par des procédés qui n'existent pas. Le recyclage de la literie est un enjeu important avec des débouchés de fabrication de matières, pour l'isolation, les tapis d'élevage… La sélection devrait se faire autour du 15 avril 2014 », précise la Directrice générale. Les travaux prévus pour 2014
Cette année Eco-mobilier devra aussi s'attaquer à  la literie Pro, celle des hôtels, des résidences de retraite, des hôpitaux…La priorité étant de dimensionner les volumes et d'aller les chercher. Elle doit aussi mettre en place les labels en collectivité locale, s'assurer que le service fonctionne et contrôler les opérations, en lançant une opération d'audits (dernier trimestre 2014). Enfin, déterminer le type de produit jeté en fonction des saisons « Nous avons caractérisé des bennes afin de déterminer cet échantillonnage. Nous pourrons ainsi mesurer le cycle de renouvellement ». A terme, en 2020, l'éco-participation financera 100% la filière. Le coà»t estimé, et ce n'est pas un objectif, a tenu à  rappeler Dominique Mignon, 300 M€. L'organisation Eco-mobilier:
Président (depuis décembre 2013): Thierry Guibert, Pdg de Conforama
Directrice générale: Dominique Mignon
Directeur du développement: Eric Weisman

marque de l'article :
  • éco-mobilier


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants à la marque :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché mobilier

copyright© 2021 | Site : JCD.web