Notre site Web utilise des cookies pour améliorer et personnaliser votre expérience et pour afficher des publicités (le cas échéant). Notre site Web peut également inclure des cookies de tiers tels que Google Adsense, Google Analytics, Youtube. En utilisant le site Web, vous consentez à l'utilisation de cookies. Nous avons mis à jour notre politique de confidentialité. Veuillez cliquer sur le bouton pour consulter notre politique de confidentialité.

Paris Déco Off & Paris Déco Home, un double rendez-vous du 17 au 21 janvier

Du 17 au 21 janvier 2024, la capitale française accueillera pour les 14e et 4e éditions de Paris Déco Off et Paris Déco Home, respectivement axés sur l’univers du tissu (papier peint, revêtement mural, passementerie) et sur le mobilier (luminaires, arts de la table, accessoires de décoration). Créés par Carole Locatelli et Hughes Charuit, ces événements ont été imaginés pour « offrir un contrepoids aux grands salons d’ameublement souvent impersonnels ». La Place Saint-Sulpice, située dans le 6e arrondissement, se verra accueillir une galerie parisienne où plus de 20 Maisons présenteront leurs créations à travers des petites boutiques. Les visiteurs pourront visiter des showrooms pour découvrir les nouvelles collections et best-sellers des marques.

« Il manquait un événement parisien qui irradie dans les quartiers les plus avenants de Paris, mais aussi de la proximité, de la convivialité, de la chaleur humaine entre les éditeurs et leurs clients, les architectes d’intérieur, les tapissiers, les directeurs d’hôtels… C’est de cette envie de faire profiter les professionnels et les néophytes des superbes collections, en mettant en scène un parcours animé, vivant et gratuit, qu’est né Paris Déco Off », explique Carole Locatelli. Complémentaires, les 2 événements permettent de déambuler dans la capitale en trouvant des idées de décoration dans sa globalité.

Ces événements ont engendré une hausse des exportations pour les marques qui y participent, représentant pas moins de 70 % du CA de la maison Pierre Frey par exemple. « Faits pour la France, ces salons sont devenu dès la 2e année un rendez-vous international, avec 72 % de visiteurs et de maisons venus du monde entier », se réjouit Hugues Charuit. Ces rendez-vous sont aussi l’occasion pour les Maisons qui y participent d’étendre leur relation avec le secteur de l’hôtellerie et de la restauration, qui représente aujourd’hui entre 30 et 40 % de leur CA. Un club de créateurs a aussi été mis en place, réunissant architectes d’intérieur et décorateurs travaillant pour les Maisons des salons, tout en éditant leurs propres pièces, sous leur propre nom, comme Laurent Maugoust et Cécile Chesnais, tous deux ambassadeurs lors de la précédente édition.

Paris Déco Off et Paris Déco Home ont aussi permis un retour du tissu dans le monde de la décoration, dont le marché en crise tendait à se réduire. « L’événement a aussi secoué positivement le marché du papier peint, qui était atone voire éteint, au tournant des années 2010. Il connaît un boom depuis quelques années, plébiscité par toutes les cibles, les CSP++ comme les Premium et les jeunes générations. Paris Déco Off a également permis à certains éditeurs de tissus et de papiers peints, de se lancer dans le mobilier et de proposer des collections coordonnées » , ajoute le co-organisateur Hugues Charuit.

Par La Rédaction

Le magazine du pilote.

Articles qui peuvent aussi vous intéresser

×