Darty : Conforama baisse les bras face à la Fnac

Conforama se couche face à la Fnac pour prendre le contrôle de l'électroménagiste Darty, annonçant la naissance d'un géant du e-commerce.

publié le Mercredi 27 Avril 2016

Précédente Suivante

C'est une partie qui aura durée plusieurs mois. La Fnac avait fait une première offre en septembre 2015, qui représentait une contre-valeur de 101 pence par action Darty, (le groupe est coté à la Bourse de Londres) soit 533 millions de livres (720 millions d'euros). La Fnac proposait ainsi de racheter Darty uniquement en titres, une de ses actions contre 39 actions Darty. Mais sous la pression du conseil d'administration de Darty, une alternative partielle avait été conclue en cash, à hauteur maximum de 95 millions d'euros. Alors que le projet devait être validé par l'Autorité de la concurrence, Darty s'est laissé charmé par les propositions de Conforama, datant de mars dernier, dont le principal argument était une offre payée intégralement en numéraire, contrairement à la Fnac.

Tout s'est accéléré le 21 avril, date à laquelle les deux concurrents ont multiplié les enchères à l'attention du distributeur d'électroménager britannique. Dans une ultime proposition datant du 26 avril, la Fnac offrait 170 pence (2,19 euros) par action Darty et a acquis le soutien des actionnaires de l'électroménagiste dans leur majorité. Ainsi, le géant culturel valorise Darty à hauteur de 1,16 milliard d'euros. Une offre que Conforama ne relèvera pas, selon un communiqué publié par l'enseigne aujourd'hui même. Elle proposait 1, 09 milliards d'euros, une somme maximale qui, dépassée, n'aurait créé suffisamment de valeur pour le conglomérat Steinhoff, possesseur de Conforama.

Naissance d'un géant du e-commerce

L'enjeu était de taille pour la Fnac. L'acquisition de Darty va lui permettre une diversification décisive, qui répondra aux difficultés connues par le marché des biens culturels, son cœur de métier. Cette union signera la naissance du deuxième e-commerçant sur le territoire français, derrière Amazon, et devant CDiscount. C'est aussi la création d'un groupe pesant 7 milliards d'euros, et un succès personnel pour Alexandre Bompard, arrivé à la tête de la Fnac alors que l'enseigne était au plus mal. Elle a aujourd'hui retrouvé son identité, ses clients grâce au web, et répond avec cette alliance aux enjeux de la mondialisation en devenant une véritable multinationale.



marques de l'article :
  • Fnac
  • darty
  • conforama


article par la rédaction

contactez la rédaction

Restez informé sur les articles correspondants aux marques :

Les commentaires de l'article

laissez le premier commentaire sur cet article
Laissez-nous votre commentaire en remplissant le formulaire ci-dessous :
indiquez votre Nom, Prénom ou Pseudo | 50 caractères maximum
adresse email au format xxxx@xxxxx.xx | 75 caractères maximum
* champs requis

à la une du marché blanc brun

Reportages vidéos Blanc Brun

copyright© 2019 | Site : JCD.web